Pourquoi votre enfant devrait-il pratiquer plusieurs sports de pleine nature ? 🧒

Pratiquer dÚs le plus jeune ùge ne contribue pas à la performance. Tout comme le sport est bon pour la santé, multiplier les activités est encore meilleur !


Quelles aptitudes sont développées en sport ?

La rentrĂ©e scolaire est trĂšs souvent associĂ©e Ă  la reprise des activitĂ©s physiques pour les plus jeunes et c’est une trĂšs bonne chose !

Le sport, comme l’école, jouent un rĂŽle essentiel dans le dĂ©veloppement des enfants :


  • sociabilisation đŸ€

  • apprentissages 🎒

  • confiance en soi đŸ’Ș

  • etc.


Lorsqu’il s’agit de choisir une activitĂ©, les choix sont principalement conditionnĂ©s par le sportif que l’on idolĂątre Ă  la tĂ©lĂ©vision, ou bien encore par la passion des parents transmise Ă  travers une discipline.


Bien qu’il faut encourager la pratique sportive Ă  tous les Ăąges, il faut rester vigilant Ă  la spĂ©cialisation trop prĂ©coce chez l’enfant.

Gardons Ă  l’esprit qu’une activitĂ©, tout comme une matiĂšre Ă  l’école, a pour but de participer Ă  l’éveil et Ă  l’acquisition de compĂ©tences.

En sport, chaque discipline est dĂ©finie par des mouvements et caractĂ©ristiques qui lui sont propres, c’est pourquoi, pratiquer une multitude d’entre elles accĂ©lĂšre le dĂ©veloppement moteur des enfants :


  • habiletĂ©s d’équilibre đŸ›č

Se servir de son corps pour atterrir, tenir l’équilibre, tourner avec une rotation, etc.

  • habiletĂ©s locomotrices đŸƒâ€â™€ïž

Utiliser diffĂ©rentes façons de se rendre d’un endroit Ă  un autre (sauter, courir, Ă©viter, etc.)

  • habiletĂ©s de manipulation đŸ„

Utiliser les mains, les pieds, les objets.


De nombreuses associations ouvrent leurs portes pour les petits ĂągĂ©s de 3 ans. Il n’est pas question de performance Ă  cet Ăąge lĂ , pas plus qu’à 10 ans. C’est l’occasion de pratiquer une activitĂ© encadrĂ©e participant au dĂ©veloppement moteur et social de l’enfant.


Quelle activitĂ© pratiquer en fonction de l’ñge ? đŸ€”

DĂšs 3 ans, de nombreux sports proposent une approche “Baby” pour dĂ©buter dans l'activitĂ© choisie. Concept trĂšs dĂ©veloppĂ© en gymnastique notamment, il s’est Ă©tendu Ă  de nombreux sports individuels et collectifs. Dans tous, il n’y a pas d’approche compĂ©titive, l’objectif est de dĂ©velopper la motricitĂ©.


La principale question à se poser afin de choisir des activités adaptées serait :

“Quelles habiletĂ©s sont dĂ©veloppĂ©es par mon enfant avec ce sport ?”


On distingue trois grandes catĂ©gories correspondant Ă  des stades de dĂ©veloppement chez l’enfant :


  • les mouvements de base đŸ§±

Habiletés citées plus haut (équilibre, locomotion, manipulation)

Entre 3 et 6 ans


  • les habiletĂ©s motrices fondamentales đŸ§©

Associer 2 gestes comme lancer aprĂšs une course, taper un ballon en courant, etc.

De 7 Ă  10 ans


  • les habiletĂ©s sportives 🏆

Apprendre à s’entraüner

A partir de 10, 11 ou 12 ans en fonction du degré de maturité de chacun


A travers le sport, le but est de pratiquer l’activitĂ© physique pour s’amuser et ĂȘtre en bonne santĂ©.

Par la suite, il peut ĂȘtre envisagĂ© de participer Ă  des compĂ©titions et s’engager dans la poursuite de l’excellence sportive.


Afin d’ĂȘtre parfaitement dĂ©veloppĂ©s sur le plan moteur, les enfants doivent acquĂ©rir les habiletĂ©s motrices et sportives de base dans chacun des trois environnements fondamentaux :


  • le sol : milieu de la plupart des jeux et des sports, ainsi que de la danse et des activitĂ©s physiques đŸŒ±

  • l’eau : milieu de toutes les activitĂ©s aquatiques et nautiques 💩

  • l’air : milieu de la gymnastique, du plongeon et des autres activitĂ©s aĂ©riennes 🌬

Quels effets une spĂ©cialisation trop rapide peut entraĂźner ? 📉

L’expertise dans un domaine est le graal de tout sportif. Pour arriver Ă  un tel accomplissement, on estime qu’il est nĂ©cessaire de pratiquer une activitĂ© 10.000 heures, soit 10 annĂ©es.

Cependant, nous aurions vite fait d’interprĂ©ter ces rĂ©sultats pour en tirer des conclusions trop hĂątives.

Prenons l’exemple d’un enfant pratiquant le tennis depuis l’ñge de 7 ans, selon les Ă©tudes scientifiques, il atteint sa pleine maturitĂ© Ă  17 ans :


  • Que fait-il ensuite ?

  • Quelle motivation lui reste-t-il Ă  l’entraĂźnement ?

  • Quelles habiletĂ©s autres que celles demandĂ©es en tennis aura-t-il dĂ©veloppĂ© ?

  • Sera-t-il obligatoirement d’un niveau supĂ©rieur Ă  un enfant ayant dĂ©butĂ© le tennis aprĂšs lui ?


Ces questions, longtemps laissĂ©es de cĂŽtĂ© au profit d’une spĂ©cialisation prĂ©coce, ont trouvĂ© leur rĂ©ponse rĂ©cemment dans une Ă©tude parue en 2020 sur la part des mĂ©daillĂ©s olympiques et mondiaux ayant eu une spĂ©cialisation prĂ©coce ou non dans leur parcours sportif.



On observe que la spĂ©cialisation avant 14 ans dans leur sport principal (1482,4 heures pour les non-mĂ©daillĂ©s) est plus importante qu’un non spĂ©cialiste au mĂȘme Ăąge (1005,7 heures).

Toujours avant 14 ans, la spĂ©cialisation prĂ©coce se fait au dĂ©triment des autres sports pour un non-mĂ©daillĂ© chez les adultes (179,7 heures). Tandis qu’un mĂ©daillĂ© chez les adultes sur la scĂšne internationale aura passĂ© 4 fois plus de temps au mĂȘme Ăąge Ă  pratiquer d’autres sports (728,6 heures).


Il y aura toujours des exceptions, mais dans la grande majoritĂ© des cas, la spĂ©cialisation prĂ©coce n’est pas source de rĂ©ussite chez les adultes. 👎🏅



MĂȘme si la performance sportive n’est pas le seul critĂšre Ă  prendre en compte lorsqu’un enfant dĂ©bute le sport, de nombreuses autres Ă©tudes scientifiques dĂ©montrent l'intĂ©rĂȘt de diversifier les activitĂ©s dans une logique de parcours sportif cohĂ©rent. đŸ’ƒđŸđŸŠâ€â™‚ïž


  • RĂ©duction du nombre de blessures ❌

Post et al., 2017

Jayanthi et al., 2015


  • CarriĂšre sportive plus longue 📈

Barynina et al., 1992


  • Base motrice plus large 📊

Branta, 2010

Clark et Meltcalfe, 2002

Stodden et al., 2013


  • Reconversion sportive plus facile 🔀

Bransford et al., 1999

GĂŒllich, 2017


  • Plus de chance de trouver un sport par passion 💓

GĂŒllich, 2014, 2017


Quels sont les conseils de l’Ibex Academy ? 🌿

Ibex outdoor a lancĂ© en septembre l’Ibex academy, une filiĂšre destinĂ©e Ă  la dĂ©couverte de maniĂšre collective et variĂ©e des activitĂ©s de pleine nature.

Afin de dĂ©velopper les habiletĂ©s motrices des plus jeunes, le choix s’est portĂ© sur 3 activitĂ©s praticables dans les milieux naturels :


  • le trail đŸƒâ€â™‚ïž

  • la randonnĂ©e đŸ„Ÿ

  • la course d’orientation 🧭


A raison d’une sĂ©ance hebdomadaire, les jeunes pousses dĂ©couvrent en plus de leur pratique sportive, les richesses du territoire auvergnat :


  • la flore 🌾

  • la faune 🩅

  • l’histoire 📜

  • la gĂ©ologie 🌋


Pour coller aux recommandations internationales et rester dans la notion de plaisir, les sĂ©ances durent 2 heures et se dĂ©tachent totalement de l’aspect compĂ©tition.


De maniĂšre plus globale, nous recommandons de pratiquer le plus d’activitĂ©s diffĂ©rentes jusqu’à l’ñge de 12 ans. La spĂ©cialisation ne doit intervenir qu’à l’adolescence et seulement si c’est une volontĂ© du sportif, pas le dĂ©sir de l’entraĂźneur ou des parents.


Il est possible de pratiquer beaucoup d’heures de sport par semaine, l’équivalent en volume horaire que l’ñge de l’enfant.

Par exemple, un sportif de 11 ans peut passer 11 heures par semaine Ă  faire de l’activitĂ©. âČ

Toutefois, il est impĂ©ratif de varier entre 2 activitĂ©s au minimum pour ne pas se dĂ©penser dans un sport unique. Un bon Ă©quilibre est de mĂȘler les 3 milieux au cours de la semaine :


  • le sol đŸŒ±

  • l’eau 💩

  • l’air 🌬


Enfin, laissez 1 jour de repos minimum par semaine Ă  votre enfant :


  • pas de sport đŸ„‹

  • mais aussi pas de devoirs 📚


© David Gonthier

Âź Florent Pianezzola - Ibex outdoor